Partagez | .
 

Spencer ♦ Face reality as it is, not as it was or as you wish it to be

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar

Spencer Keanan

♣ MESSAGES : 51


Dim 31 Déc - 16:38



Spencer Keanan

feat. Dacre Montgomery
▬ Naissance : Né le 14 février 1990 à Sidney, Australie
▬ Préférence : Il a longtemps aimé les femmes. Mais depuis la mort de la mère de sa fille, il a complètement tourné la page. Il se laisse aller au plaisir avec des hommes, de temps en temps
▬ Expérience : Avec les femmes, énormément. Avec les hommes, c'est un peu plus délicat. Il a du mal à assumer ses envies et à se laisser aller. Par pudeur ou par peur
▬ Fantasme : Arriver à tourner la page. Retrouver sa chère et tendre
▬ : Etudes / Métier : Il était militaire pour la Royal Defense Force, pilote d'hélicoptère plus précieusement. Après le crash de son Tiger près de Ramadi en Irak, il a été muté dans un bureau. C'était pas trop son truc la paperasse donc il a démissionné. Il s'est reconverti dans la sécurité rapprochée.. Il est néanmoins instructeur de pilotage.
▬ Groupe : Habitants

▬ Recensement : (obligatoire avant validation)  
Code:
[size=18]♣[/size] [b]Dacre Montgomery[/b] | Spencer Keanan

Raconte-nous ton histoire

De son enfance, il se souvient de ce jour tragique où sa petite sœur a perdu la vie. C'était l'année de ses douze ans. Un jeu enfantin qui avait mal tourné. Et surtout, ce sentiment de culpabilité qui l'avait hanté les années suivantes. Violet était une petite fille espiègle, toujours de bonne humeur, le sourire constamment sur les lèvres. Elle suivait son frère partout et constamment. C'était son modèle, son héros. Malgré leurs quelques années d'écart, le frère et la sœur s'entendaient bien. Spencer avait longtemps été un enfant unique avant l'arrivée de cette poupée aux boucles folles alors qu'il avait six ans. Dès sa naissance, il avait ressenti le besoin de s'occuper d'elle, de veiller sur ce petit ange et de la protéger. Leurs parents étaient souvent absents, c'était donc Spencer qui s'occupait d'elle. La famille n'était qu'une illusion chez les Keanan. Son père était un homme d'affaires qui préférait gagner de l'argent, plutôt que des souvenirs avec sa famille. Quant à sa mère, elle avait une affection toute particulière pour les repas mondains. Fille et petite-fille de ministre, elle avait continuellement des invitations. Invitations qu'elle acceptait à chaque fois. Alors la plupart du temps, les enfants étaient confiés à la nourrice : Gladys. La trentaine, veuve, elle s'occupaient d'eux comme s'ils avaient été ses propres enfants. Elles connaissaient leurs aliments préférés, les allergies de Violet, les préférences de Spencer, leurs emplois du temps, leurs musiques favorites. Bref, tout ce que des parents étaient censés savoir sur leurs enfants. Spencer avait longtemps vécu comme un enfant unique. Il savait gérer son temps libre et profiter de ses amis. Et c'était ce qu'il avait fait ce jour-là. Il était rentré de l'école en début d'après-midi avant de recevoir ses amis pour faire une partie sur sa console de jeux. Spencer gagnait. Son score s'affichait sur la première ligne mais Andrew était derrière lui, à quelques dizaines de points. Il ne voulait rien lâcher. Rien. Alors quand Violet était arrivée avec son ballon gonflable pour jouer dans le jardin, il lui avait dit qu'elle devait attendre un peu afin qu'il puisse terminer sa partie. La petite fille avait patienté. Puis elle avait réclamé une fois, puis deux puis trois. Dépitée elle avait quitté la chambre de son frère, boudeuse. Une demi heure plus tard, le garçon avait dit au revoir à ses amis et il était venu rejoindre sa sœur dans le grand jardin de la villa. Il l'avait d'abord cherché du regard. Puis il avait vu son ballon flottant sur l'eau de la piscine. Il s'était avancé puis il avait peu à peu découvert le corps de sa sœur, gisant au fond du bassin. La police puis les pompiers étaient arrivés sur les lieux. Mais aucun de ces services d'urgence n'avait pu réanimer la petite fille. Violet était morte noyée en voulant récupérer son ballon qui était tombé dans l'eau. Son petit bras n'avait pas réussi à l'attraper et elle avait glissé. Voilà ce qui était marqué sur le constat de décès. Pour Spencer c'était le début de la descente aux enfers. Si Violet était morte, c'était de sa faute. Il aurait du la surveiller. Il aurait du la suivre dans le jardin. Il aurait du savoir. Il aurait du la sauver.




Les années suivantes, les parents de Spencer se sont peu à peu éloignés l'un de l'autre. Tout était sujet à des disputes incessantes, surtout la présence de leur fils. Spencer était à présent toléré, mais plus vraiment accepté. On le baladait d'une maison à une autre depuis le divorce des Keanan. Les résultats scolaires du garçon avaient chuté. Et une nouvelle fois, son père en profitait pour le rabaisser. Lui dire qu'il ne sera jamais quelqu'un de bien, quelqu'un qui réussira dans la vie. Spencer a donc grandi dans cette atmosphère de rejet. Il a commencé à faire des conneries. Il a fumé, il a pris quelques cachets. Il a tagué des murs. Il a cassé des vitrines. Il a insulté des agents de police. Il a fait le con. Il a déconné jusqu'à voler la voiture de son père pour faire un rodéo dans le centre ville. Seulement, il avait à peine quatorze ans. Il n'a pas réussi à contrôler le véhicule et il est entré dans une vitrine de magasin. Austin qui était à ses côtés avait été blessé. Deux côtes cassés et un traumatisme crânien. Quant à Spencer, il avait eu une jambe fracturée ainsi que l'épaule et le bras gauche. La virée avait tourné à la catastrophe et son père était à deux doigts de l'envoyer en Angleterre dans un collège pompeux et à l'écart de tout. Seulement, c'était sans compter l'intervention de Richard, l'oncle de Spencer et frère de son père. Ce dernier vivait à Brisbane. Il proposa au garçon de venir quelques temps chez eux. Sa femme et lui vivaient dans une maison bourgeoise sans prétention. Ils n'avaient pas réussi à avoir d'enfant mais ils avaient tout l'espace qu'il fallait pour en accueillir un. Spencer ne voulait pas partir. Pourtant, il n'a pas eu le choix. Ses parents étaient trop contents de se débarrasser de lui. Il est venu vivre à Brisbane, dans une ville qu'il ne connaissait pas. Mais après tout... Il trouvait sa place nul part, ici ou là maintenant cela n'avait plus trop d'importance pour lui. Pourtant, à Brisbane, il a eu l'impression d'avoir une seconde vie. Ses erreurs du passé avaient été balayées d'un revers de la main. Il se sentait bien ici. Sa tante Lauren et son oncle Richard étaient des parents de substitution qu'il avait appris à respecter et à aimer au fil des années. Pourtant, cela n'avait pas été une mince affaire. Le jeune garçon était réfractaire à tout. Mais à force de patience et de dialogue, il avait réussi à relever la tête. Il avait réussi à accepter la mort de sa sœur comme un accident. Cela n'avait pas été facile et pourtant, il avait réussi à faire la paix avec lui même. Il avait recommencé à bosser ses cours, à faire des efforts à l'école. Il avait même trouvé un boulot après l'école. Mais malgré ses heures à apprendre ses cours, ses leçons, il avait fini par comprendre que ce n'était pas cette vie qu'il voulait. Après avoir eu une discussion avec son oncle et sa tante, il a décidé d'entrer dans l'armée. Il avait à peine dix-sept ans mais pourtant, pour la première fois de sa vie, il était sûr de savoir ce qu'il voulait faire. Il voulait servir son pays. Et pour cela, il avait l'intention de devenir pilote. Depuis qu'il avait vu Richard piloter un Puma, il s'était découvert une passion pour ces engins. Richard l'avait soutenu dans son choix même s'il était très jeune. Le père de Spencer quant à lui, était resté silencieux. Le jeune homme avait donc pris ça comme une autorisation détournée. Ayant l'âge minimum pour s'engager, Spencer signa donc son engagement dans l'armée de Terre australienne. Même s'il savait qu'il allait devoir faire pas mal de sacrifices.




Les doigts de Spencer étaient crispés sur le manche. Il tentait de toutes ses forces de contrôler l'appareil qui s'était engagé dans une spirale descendante. Les voyants et les alarmes s'étaient toutes mises en alerte. Son corps lui-même s'était tendu sous la force de l'appareil. Mais il tenait bon. Il ne devait pas lâcher. C'était son appareil, c'était son équipage. Il ne pouvait pas se cracher. Il n'en avait pas le droit. Mais le missile terrestre qui l'avait percuté au niveau du rotor anticouple ne leur laissait aucune chance. Une fumée noire se dégageait et le Tiger poursuivait sa chute, suivi par cette traînée funeste. Et plus l'appareil se dirigeait vers le désert aux portes de la ville irakienne de Ramadi, plus le fuselage était criblé de balles venant des assaillants dissimulés derrières les collines d'An-Anbar. Spencer serra les dents quand une balle lui transperça la cuisse. Malgré son casque, il pouvait entendre les cris de ses camarades et ceux des attaquants. Le Tiger se cracha lourdement, glissant sur tout son flan pour s'arrêter quelques mètres plus loin dans un nuage de fumée avant que le feu n'embrase la cellule de l'appareil. Spencer ferma les yeux. Son corps était à moitié bloqué sous le métal. Il ouvrit à nouveau les yeux malgré la douleur. Du sang se répandait sous lui. « Tray ?! » « Griff ? » Il avait beau hurler de toutes ses forces, il n'entendait aucun bruit. Juste le son d'une mitrailleuse qui s'approchait. Les balles qui fusaient à nouveau près de lui. Ses yeux captaient une silhouette qui s'approchait, le regard haineux, pointant son arme sur lui. Une nouvelle balle le toucha à l'épaule, puis une seconde au cou. Spencer cria de douleur avant de tendre la main et de s'emparer de l'arme de son co-pilote qui était près de lui. Il tira sur l'irakien et sur les autres combattants qui s'approchaient de lui. Le premier s'écroula avant que Spencer ne puisse entendre un autre hélicoptère au dessus de lui. A bout de force, il leva ses yeux pour apercevoir un Tiger australien qui faisait feu sur les collines. Malgré le chaos environnant, il était resté calme, ses yeux bleus s'étaient accrochés aux hélices qui battaient l'air. C'était cette dernière image qui se grava dans sa mémoire avant qu'il ne perde connaissance. Il s'était réveillé quatre jours plus tard dans un hôpital militaire. C'est là qu'il avait appris que ses camarades ne s'en étaient pas sortis. Qu'une fois de plus, il était celui qui avait survécu. Mais à quel prix. Il souffrait de multiples fractures et les médecins n'étaient même pas certains de pouvoir sauver sa jambe. Cette seconde mission en Irak était la dernière. Spencer, après huit années dans l'armée, était détaché à une unité sédentaire. Autrement dit, il était devenu standardiste dans l'un des postes avancés de l'armée australienne en Irak. Le pilote n'arrivait pas à se faire à ce nouveau statut. Mais les médecins avaient été clairs : il ne pouvait plus être aux commandes d'un hélicoptère. Bien que sa jambe était à présent guérie, les spécialistes avaient été catégoriques. Il ne pourra plus supporter l'effort de piloter sur un long trajet. Sa carrière était terminée. Spencer quitta donc l'armée et retrouva l'Australie, Brisbane, sa femme Evelyn et leur sa fille Charlie.

                                                                   


Charlie, c'était son rayon de soleil, son trésor. Spencer avait pourtant été paniqué à l'idée d'être père. Il n'avait pas de bons souvenirs de sa propre famille avant que sa tante et son oncle décident de le prendre avec eux. Alors forcément, il avait des doutes sur lui. Portant quand il avait tenu sa fille pour la première fois dans ses bras, il avait su à ce moment-là qu'elle allait être une partie de son univers. Il voulait être un bon père pour elle. Il voulait être là pour ses premiers pas, son premier sourire, son premier « papa ». Après son crash et son hospitalisation, les semaines avaient été difficiles pour Spencer. Jusqu'à ce qu'il rencontre Evelyn. Elle était infirmière dans le service orthopédique. C'est elle qui s'occupait de ses séances de rééducation. Et elle avait assez de caractère pour supporter les mauvaises humeurs du pilote. Mais peu à peu, elle a su l'inspirer et l'encourager à aller de l'avant. Spencer était finalement sorti de l'hôpital. Et il avait réussi à trouver un boulot dans une firme multinationale comme consultant. Spencer avait épousé Evelyn. Peut-être qu'il avait enfin droit à une vie normale. C'était en tout cas ce qu'il croyait quand il posait ses yeux sur Charline qui dormait dans son berceau. Ou sur Evy qui jouait un peu de violon. Malheureusement, quelques mois après la naissance de Charlie, alors que Spencer et Evelyn étaient partis skier à Falls Creek, la jeune femme avait fait une chute. Pourtant, elle s’était relevée, assurant qu'elle n'avait rien. Elle avait même refusé catégoriquement de suivre les secouristes qui étaient sur les lieux. Le couple avait même continué de profiter des pistes. Ce n'est que tard dans la soirée, alors qu'ils s'apprêtaient à descendre au restaurant pour dîner, qu'Evelyn a perdu connaissance. Emmenée d'urgence à l'hôpital, Evy fut prise en charge par les médecins. Et une demi-heure plus tard, on apprenait à Spencer que le cerveau de son épouse avait fait une hémorragie. Et que cette hémorragie avait comprimé trop longtemps le cerveau. Son épouse était en état de mort cérébrale. Se souvenant d'une promesse passée dans laquelle ils s'étaient jurés de ne pas s'acharner si l'un d'eux était dans ce genre de situation, Spencer s'était résigné à débrancher Evelyn. Il était resté avec elle de longues minutes, jusqu'à ce que le soleil se lève derrière les montagnes. Spencer avait observé par la fenêtre, l'astre s’étendre devant eux à l'infini. Il avait ensuite reporté ses yeux bleus sur le visage de son épouse. Son visage magnifique, son teint de porcelaine, ses lèvres rosées... Il s'était approché d'elle pour murmurer quelques mots à son oreille, lui dire qu'il l'aimait, avant de l'embrasser. Puis il avait fait signe au médecin qui avait débranché le respirateur. L'ancien pilote était resté de longues secondes dans un silence profond avant de laisser partir sa femme. Donneuse d'organes, grâce à elle d'autres vies allaient être sauvées. Evelyn vivra à travers d'autres personnes. Sa mort n'était pas veine. Sa mémoire allait continuer à vivre. Spencer voyait sa femme à chaque fois qu'il posait ses yeux sur Charlie qui grandissait de jour en jour. Sa fille lui avait donné le courage d'avancer.




Spencer s'était finalement reconverti. Passer sa vie derrière un bureau, ce n'était pas pour lui. Malgré l'arrêt de sa carrière de militaire, il était resté en forme. Il s’entraînait tous les jours. Et il continuait à tirer à des stands où il retrouvait d'anciens militaires comme lui. D'ailleurs, c'est lors d'une session que l'un d'eux lui parla d'une agence de sécurité rapprochée. Spencer ne s'était jamais imaginé en garde du corps. Pourtant, le salaire était correct, les avantages étaient nombreux comme une bonne mutuelle pour sa fille et lui, une maison plus grande, des voyages tous frais payés. Il avait finalement accepté de rejoindre l'une des agences réputées de Los Angeles. Il ne pouvait plus vivre en Australie, il avait besoin de changer d'air. Tout ici lui rappelait Evelyn. Son caractère, son tempérament et sa patience avaient rapidement fait de lui, un garde du corps efficace, respecté et demandé. Il faisait maintenant parti de l'élite des gardes du corps. Et après quelques années de service, il pouvait dorénavant choisir ses propres employeurs. Il avait gagné ce luxe grâce à ses contrats bien menés. Spencer s'était endurci avec les années. Il avait privilégié sa fille, puis son travail. Il avait oublié sa vie personnelle pour se consacrer uniquement à Charlie qui fêtait ses sept ans. Depuis le décès de son épouse, six ans plus tôt, il n'arrivait plus à toucher une femme. Il avait consulté, sous les conseils d'un ami mais rien n'y faisait. Il s'était tourné vers les hommes. Il avait toujours eu cette attirance sans jamais l'exploiter. Il avait rencontré Evelyn et ça lui avait suffit. Néanmoins, il n'arrive pas à passer le cap. Il a peur, il a honte. Il se demande ce que penserait Charlie. Ce que penserait Evelyn d'où elle était s'il se laissait aller.. Alors, Spencer ne cherchait même pas à se stabiliser sur le plan affectif. Ce n'était pas sa priorité. Ses clients étaient de plus en plus nombreux. Et il était souvent sollicité. Il avait toujours refusé de garder des personnes du showbiz. Il avait voulu rendre service une fois à un ami, en travaillant avec Jon D. et cela avait été un petit fiasco. Spencer avait eu alors la certitude que ce n'était pas son milieu et qu'il préférait rester dans son domaine de prédilection : les affaires. Enfin, jusqu'à ce qu'une certaine personne lui propose d'assurer la protection de son fils. Un acteur. Spencer avait toujours refusé ce genre de contrat. Mais après tout... Cet homme était un ami de son oncle. Et Spencer lui devait bien ça après tout ce que ce dernier avait fait pour lui. Alors il avait fini par accepter, sans rien connaître de ce jeune homme mais, avec la certitude et ça c'était indiqué dans les termes de son contrat, que dans un an, il laissera la place à un autre garde pour la protection de la starlette. C'était sa seule exigence. Un an, c'était bien suffisant. Un an dans une petite ville. Cleyn. Spencer pensait que cela allait le changer de ses contrats habituels et il ne savait pas encore à quel point, il avait raison.


Pseudo Web
▬ Naissance : le 19 mai 1995
▬ Localité : France
▬ Etudes / Métier : En mode boulot
▬ Note du forum : 17/20
▬ DC : Aucun
▬ Charte signée ? : Oui
▬ Code :

Revenir en haut Aller en bas


avatar

Bradley Allister

♣ MESSAGES : 166


Dim 31 Déc - 16:41

Bienvenue et très bon choix d'avatar <3
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Dorian Faith

♣ MESSAGES : 955


Dim 31 Déc - 16:46

Oh! Un deuxième Dacre! Razz Soit le bienvenu! Amuse toi bien parmi nous! Razz
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Spencer Keanan

♣ MESSAGES : 51


Dim 31 Déc - 16:47


Merci beaucoup pour l'accueil Smile
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Bradley Allister

♣ MESSAGES : 166


Dim 31 Déc - 16:52

De rien, en tout cas tu vas faire des heureux et des heureuses :p
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Logan Warner

♣ MESSAGES : 225


Dim 31 Déc - 17:35

Bienvenue collègue, très bon choix d'avatar, n'hésite pas si tu as besoin de liens
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Spencer Keanan

♣ MESSAGES : 51


Dim 31 Déc - 17:47


Bradley : On verra s'il plaît vraiment Razz Je l'espère Very Happy

Logan : Merci à toi, au plaisir. Smile
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Logan Warner

♣ MESSAGES : 225


Dim 31 Déc - 17:53

ta petite tête plaît déjà rassure-toi
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Spencer Keanan

♣ MESSAGES : 51


Dim 31 Déc - 18:12


Et bien, tu me rassures Wink Razz
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Bradley Allister

♣ MESSAGES : 166


Dim 31 Déc - 18:32

Oui, elle plaît réellement ... Il n'y aura pas doute que tu vas t'amuser.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Spencer Keanan

♣ MESSAGES : 51


Dim 31 Déc - 20:29


Merci pour les encouragement Razz
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Jérémy Nichols

♣ MESSAGES : 14315


Lun 1 Jan - 10:36

Bienvenue Smile

Tu es validé
Revenir en haut Aller en bas
http://cleyn-university.forumactif.biz


avatar

Spencer Keanan

♣ MESSAGES : 51


Lun 1 Jan - 10:38


Merci à toi I love you
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Spencer ♦ Face reality as it is, not as it was or as you wish it to be

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» HAÏTI FACE À L'OBLIGATION DE L'ÉTAT
» Le président Martelly fait face à trois crises!LAVEZ VOS JUPONS ET MARTELLEZ LES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cleyn-University :: Beginning :: Présentation-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Univers connus